Assurance-vie : les points essentiels à retenir sur ce placement

Classée parmi les placements préférés des contribuables, l’assurance-vie est une solution intéressante pour mettre ses économies de côté. Ce produit d’épargne permet aux intéressés de profiter de divers privilèges.

D’un côté, il offre aux particuliers l’opportunité de faire fructifier leurs argents à condition, bien évidemment, de maîtriser les conditions et les risques qui y sont liés.

En outre, il donne aux épargnants la chance de bénéficier d’une fiscalité avantageuse dans le cadre d’une succession.

Si vous envisagiez d’avoir un contrat d’assurance-vie, voici quelques informations qui vous seront très utiles.

Les conditions d’ouverture d’un contrat

Pour être titulaire d’un contrat d’assurance-vie, il faut que vous vous rendiez dans un établissement proposant ce type de placement pour en ouvrir un. Il est à noter que pour le créer, vous êtes tenus d’honorer plusieurs conditions.

Pour commencer, vous devez avoir la capacité juridique de souscrire à une assurance-vie. De plus, votre âge ne doit pas dépasser un seuil fixé par l’assureur.

Ensuite, vous êtes invité à répondre honnêtement à l’intégralité des questions du formulaire médical donné par l’assureur. Pour terminer, vous êtes obligé de payer correctement les primes fixées par le contrat.

Pour information, l’assureur est également contraint de respecter certaines obligations. En premier lieu, il faut qu’il s’informe sur votre situation familiale et financière. Cela va lui permettre de vous donner un contrat correspondant à vos besoins et de mieux vous conseiller.

En second lieu, ce professionnel est tenu de vous remettre un projet de contrat. Ce papier indique les frais imposés, l’objet du contrat, les obligations de chaque partie, les critères de désignation du bénéficiaire et, si besoin, les méthodes de transfert ou de rachat du contrat.

Pour finir, ce spécialiste est obligé de vous donner une note d’information récapitulant les points importants du contrat. À titre indicatif, ce dernier document est inutile pour une assurance-vie avec option de rachat ou de transfert. En effet, les spécificités du contrat sont déjà mentionnées sur un encadré à la première page.

Les formalités de payement des primes

Le versement des primes dépend du choix que vous avez fait lors de la signature du contrat d’assurance-vie. Si vous avez sélectionné le mode de payement périodique, le montant et la période du versement sont indiqués dans le contrat.

 

Par contre, si vous avez opté pour un payement libre, vous avez l’occasion de faire des dépôts selon votre capacité d’épargne. Il est cependant à noter que le montant minimal des primés est fixé par le contrat.

Le taux de rémunération de l’assurance-vie

Les intérêts produits par l’assurance-vie varient en fonction du type de contrat que vous avez choisi. Par exemple, si vous avez sélectionné le contrat en euros, le taux de rémunération de l’assurance-vie sera défini par le contrat.

Pour information, il existe trois sortes de contrat, à savoir le contrat multi-support, le contrat en euro et le contrat en unité de compte.

La fin du contrat

L’assurance-vie prend fin au terme du contrat en cas de décès ou de vie de l’assuré. Dans le cas où le titulaire du contrat est décédé, le capital sera donné au bénéficiaire du contrat.