Tout ce qu’il faut savoir pour lancer sa boulangerie

Se lancer dans le domaine de la boulangerie est un investissement qui doit être réfléchi par deux fois. De l’achat ou la location d’un local à l’achat des matériels indispensables pour la réalisation et la présentation des produits, lancer sa propre boulangerie est synonyme de lourd investissement en argent, mais aussi en temps. Afin de pouvoir mettre sur pied votre affaire, voici quelques points essentiels à connaître avant de se lancer.

Comment ouvrir votre boulangerie

L’établissement d’un business plan est une étape clé pour mettre en place correctement sa boulangerie et toute sa stratégie marketing et afin d’avoir la faveur de la banque pour un éventuel prêt, à moins que vous comptiez financer vous-même tous les travaux et l’acquisition des produits. Dans un second temps, ouvrir une boulangerie, contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, nécessite l’obtention des qualifications professionnelles. En effet, le propriétaire ou au moins un des travailleurs dans la boulangerie doit avoir son CAP de boulanger pâtissier. Le diplôme se prépare en deux ans et permet au final de détenir les compétences nécessaires pour la fabrication et la présentation des pains ainsi que les viennoiseries. Il est également vital, afin que le projet soit viable, de procéder préalablement à une étude de marché.

Sur le plan matériel, de l’agencement du laboratoire boulangerie à l’aménagement de la salle de vente, une boulangerie requiert du matériel, certes qui est un investissement lourd, mais permet de jouir d’un gain intéressant si une bonne stratégie de communication et marketing est adoptée. En effet, l’achat des matériels représente à lui seul presque la moitié du budget d’investissement. Il est nécessaire de préciser que chaque atelier exigera chacun du matériel précis. Il faudra ainsi penser à acquérir un four, qui sans aucun doute prend la plus grosse part de l’enveloppe. Il est possible de choisir entre le four rotatif ou le four à soles qui s’avère plus efficace, mais plus cher. Puis d’autres matériels comme le pétrin, la diviseuse, la façonneuse et, si les moyens le permettent, une chambre de pousse. Pour la partie viennoiserie, bien que certains matériels de la boulangerie puissent être utilisés, pour faire ses viennoiseries dans les règles de l’art, il est nécessaire de s’octroyer un laminoir afin de travailler la pâte feuilletée. Il ne faut pas non plus oublier les éléments de stockages comme le congélateur par exemple.