Savoir en toute simplicité si on est papa, avec un test ADN prénatal

Rassurer le futur papa sur sa paternité est primordial pour savourer à deux ce grand moment. En effet, la maman a besoin de tout l’amour de son conjoint dans cette période de sa vie. Le test ADN prénatal se fait rapidement et en toute sécurité. Ainsi apaisé, le couple pourra s’épanouir en toute sérénité autour de cette nouvelle vie en construction.

Des résultats sûrs, rapides et confidentiels

Les échantillons arrivent aux laboratoires et sont immédiatement pris en charge par celui-ci. Ils seront analysés pour déterminer la compatibilité du père présumé et du fœtus. Si les échantillons sont viables, les résultats seront fiables à 99,9 %.

Tout le circuit est sécurisé pour éviter la contamination des échantillons. Un kit est délivré dès la demande de test ADN prénatal. Il est simple d’utilisation. Il est complet et vous permettra d’envoyer un exemplaire viable de chacun des parents.

Le traitement de votre dossier sera une priorité pour l’équipe qui en aura la charge. La réponse tant attendue devrait arriver sous une semaine, quinze jours au plus tard.

Chaque demande est personnelle, c’est pourquoi une confidentialité est maintenue tout du long de l’envoi des échantillons jusqu’à la réception de la réponse. Seul le demandeur sera habilité à recevoir le résultat de l’examen du test ADN prénatal.

Un test sans aucun danger ni pour les parents, ni pour le fœtus

C’est un examen non-invasif pour toutes les personnes concernées.Pour la mère et l’enfant qu’elle porte, c’est en effet, une simple prise de sang qui est nécessaire. Celle-ci peut être effectuée de diverses façons. Elle peut être faite par une infirmière, par un médecin ou dans un laboratoire. Aucun risque donc d’une fausse-couche n’arrive suite à cette intervention si bénigne.

Le prélèvement peut se réaliser à partir de la huitième semaine de grossesse. Pour ne pas faire une demande trop tôt, voyez votre médecin traitant. Il pourra vous dire où vous en êtes exactement dans votre premier trimestre.

Pour le père, un simple frottement buccal à l’intérieur de la bouche est préconisé. Pour lui, un coton-tige suffira pour faire l’échantillon. Dans le kit de prélèvement, tout le nécessaire est mis, ainsi que les instructions à suivre à la lettre. Donc là encore aucun risque de blessure ou d’infection n’est à craindre suite à ce test.

Prudence au niveau de la reconnaissance juridique française des tests ADN prénatal

En France, seul un test effectué sur demande d’un juge du Tribunal de Grande Instance est légal aux yeux de la loi.

Actuellement, il n’est donc pas encore possible de faire la demande pour un test ADN prénatal. Cet examen n’est effectivement pas encore arrivé dans les laboratoires français agréés. Seuls ces derniers sont habilités à gérer les tests de paternité pour la justice en France.

En attendant, un test ADN prénatal non-invasif permet de savoir si la personne est vraiment ou non le père biologique du fœtus. C’est déjà une grande avancée pour s’organiser et se préparer à ce grand bouleversement merveilleux qu’est l’arrivée d’un bébé.