Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Un implant dentaire est le fait de remplacer une dent définitive par une vis en titane suivi d’un pilier sur lequel on installe une couronne. On utilise cette méthode dans le cas ou une personne a perdu une dent à cause d’un manque d’hygiène ou d’un accident. Elle peut également fixer les prothèses si le patient est totalement édenté.

 

Quand pose-t-on un implant ?

 

Il existe deux manières d’instaurer un implant. D’un côté, on le met immédiatement en place après l’extraction d’une dent. La vis en titane sera donc directement mise dans le trou laissé par la racine. D’un autre côté, le praticien travaille sur une dent qui a déjà été retirée depuis un long moment. Dans ce cas, il aura à inciser la gencive afin d’exposer l’os de la mâchoire dans lequel il va percer un trou pour insérer l’implant.

 

Position d’un pilier

 

Le pilier, également appelé faux-moignon ou infrastructure coronaire, est la seconde étape du protocole prophétique standard. Il peut être une pièce en titane ou zircone servant de liaison entre l’implant et la couronne, prothèse ou bridge. Le pilier ne peut, en effet, être placé que lorsque l’ostéointégration sera abouti. Il s’agit d’un phénomène de cicatrisation osseuse. En général, il peut prendre entre trois à six mois selon le patient.

 

Néanmoins, grâce à une nouvelle technologie que certains dentistes-chirurgiens utilisent, cette durée peut régresser de quelques mois. Enfin, c’est le praticien qui annoncera qu’on pourra passer à l’étape suivante. Si à la fin de la cicatrisation, la gencive fait le tour de l’implant, on pourra directement placer le pilier. Si par contre, elle se referme, on aura donc à l’inciser une seconde fois afin d’exposer la vis en titane avant l’installation.

 

Installation de la couronne dentaire

 

Il s’agit de la dernière étape de l’implantologie. Elle suit l’installation du pilier une fois l’ostéointégration fini. L’expert en chirurgie dentaire met alors en place une couronne, un pont, ou une prothèse dentaire finale selon le cas. Sa fabrication est effectuée au laboratoire à l’aide des modèles dentaires et des photos du patient préalablement prises. La couronne sera ensuite posée sur l’implant par l’intermédiaire d’un pilier.

Lorsque l’opération sera finie, le praticien devra encore faire une vérification de l’évolution de l’implant qu’il a posé. En effet, une insuffisance de traitement ou un manque d’hygiène peut engendrer l’inflammation de la gencive. Il est donc indispensable que le patient se fasse contrôler régulièrement afin de garantir la pérennité de l’implant.