Quelle technique d’élagage pour l’espèce de mon arbre ?

L’élagage d’un arbre est une tâche d’une grande importance lorsqu’on dispose un jardin arboré.  En effet, cette tâche doit se faire régulièrement en fonction des caractéristiques de l’arbre. Si on dit que cette opération peut se faire tout au long de l’année, sachez toutefois qu’à chaque espèce d’arbre correspond une saison propice pour son élagage. De ce fait, faire appel à un élagueur professionnel, qui sache déterminer le bon moment pour élaguer le végétal est indispensable pour ne pas l’endommager.

L’élagage d’arbre fruitier.

Il peut s’opérer avant même que l’arbre n’arrive à maturité. En général, il a pour but de donner une structure harmonisée à un arbre. Pour ce faire, avant même que la plante ne soit plantée, on défait les chignons de ses racines et on les débarrasse de celles qui sont endommagées. Quant aux branches, on enlève celles qui sont abimées ou malades. Il faut également ébrancher certaines d’entre elles de façon à obtenir une bonne répartition sur le tronc d’arbre.  Cette technique est appelée élagage de formation, car elle a pour but de former un bon arbre, bien droit une fois sa maturité arrivée.

En ce qui concerne l’arbre fruitier adulte, l’élagage entrepris sur celui-ci aura pour but d’optimiser sa production. En effet, en entretenant l’arbre par l’élagage, vous donne la possibilité à votre arbre de produire plus tant en qualité qu’en quantité. En vous débarrassant des gourmands, des branches malades et abimées, la plante jouit de tous les nutriments dont elle a besoin. Ce qui va favoriser, de fait, la floraison. C’est ce qu’on appelle élagage d’entretien.

L’élagage des résineux

Parmi les résineux on compte les cèdres, les cyprès, les douglas, les pins, les sapins, et beaucoup d’autres encore. Ils sont appelés résineux grâce au caractère résineux de leurs sèves. En d’autres termes, ce type d’arbre produit  de la résine.  La technique d’élagage pour ce type d’arbre est l’écimage ou l’étêtage. Ce dernier a pour but de contrôler la hauteur de l’arbre. Il consiste à supprimer la partie haute de l’arbre en enlevant 1/3 de hauteur et un diamètre de 15 cm au maximum. Pour une repousse harmonieuse de l’arbre,  il est conseillé de réduire les branches latérales hautes de l’arbre de façon à lui redonner une forme de cône. Notez cependant que cette technique de taille est une technique sévère qui peut mettre en jeu la vie de la plante. Elle doit en moyenne s’opérer sur un intervalle de 3 ans. Par conséquent, le recours à un professionnel expérimenté comme cet élagueur dans le 87 est fortement recommandé pour éviter tout dommage.

L’élagage des feuillus

On peut citer le marronnier, le platane, le hêtre, le chêne, le bouleau blanc … parmi les feuillus.  Leurs entretiens se font dès leur plus jeune âge et continuent une fois arrivés à maturité. Par conséquent, l’élagage de ceux-ci commence par la taille de formation et au fur et à mesure qu’ils grandissent, on procède à la taille d’entretien. Par contre, si aucune taille d’entretien n’a été faite régulièrement jusqu’à l’âge adulte, donnant ainsi trop de volume à l’arbre, un élagage sévère est alors à prévoir impérativement. Toujours est-il que le recourt à un professionnel demeure indispensable, car un tel élagage peut couter la vie d’un arbre.

Pour conclure, à chaque espèce son élagage. La détermination du moment propice est une autre affaire.   Mais l’élagage hivernal prend actuellement de plus en plus d’ampleur. Cela s’explique par le fait qu’en hiver, la coupe des branches de l’arbre et moins enclines à provoquer une coulée importante de la sève. Le végétal est en repos végétatif et la perte d’une faible quantité de sève ne peut entraîner sa mort.