cigarette-electronique

Les effets « évitables » de la cigarette électronique sur la santé

La cigarette électronique que l’on appelle aussi e-cigarette ou vaporette est un appareil électronique qui permet de retrouver les sensations de la cigarette sans les effets nocifs qui vont avec. Ce dispositif, lancé vers l’an 2000, suscite l’engouement des fumeurs et non-fumeurs, mais il faut reconnaître que certains sont encore méfiants à son égard. A juste titre puisqu’on manque encore de recul pour voir ses effets sur le long terme, mais on est sûr d’une chose : elle n’est pas aussi meurtrière que le tabagisme et la plupart des effets qu’elle entraîne peuvent facilement être évités. Quels sont-ils ?

La cigarette électronique et la dépendance

Sur ce site de vente de cigarette électronique en France, on trouve de nombreux modèles d’e-cigarettes tous performants et modernes. Parmi eux, on a ce qu’on appelle des Box Mod c’est-à-dire les modèles dotés d’une batterie rectangulaire et on a des modèles classiques, fins et longilignes qui rappellent très bien la forme de la cigarette classique.

Dans l’un ou l’autre des cas, ce ne sont pas les vaporettes en elles-mêmes qui engendrent la dépendance, mais plutôt les e-liquides qui contiennent de la nicotine. Sur ce dernier point, on tient à souligner que tous les liquides pour e-cigarette ne sont pas nicotinés et dans la gamme de ceux qui en contiennent, les doses varient fortement d’un flacon à un autre.

Comme c’est la nicotine qui est source de dépendance, des règlementations légales interdisent la production d’e-liquide avec un taux de nicotine supérieur à 20 mg/ml. Cette teneur est largement inférieure à celle qu’on retrouve dans les clopes traditionnelles et chez ces dernières, les effets de la nicotine sont décuplés plus encore par la combustion.

Comment réduire les risques de dépendance ? Vous pouvez :

  • utiliser un e-liquide dépourvu de nicotine si vous n’êtes pas encore dépendant
  • choisir pour le taux le plus faible si vraiment vous avez besoin de votre dose quotidienne
  • éviter de vapoter trop régulièrement si vraiment vous devez choisir une teneur élevée
  • réduire petit à petit le taux de nicotine pour en décrocher totalement au bout de quelques temps

Sachez qu’il est aussi possible de concevoir soi-même son e-liquide ce qui permet vraiment de chasser toute trace de nicotine.

La cigarette électronique et les cancers des voies respiratoires

La cigarette est connue pour être une meurtrière pourtant évitable. Elle favorise la formation de cancers des voies respiratoires et d’autres maladies respiratoires, mais pas que. La fumée qu’elle produit est aussi néfaste pour le cœur, le cerveau, … l’organisme en entier. Chaque année, elle tue des millions de personnes à travers le monde et c’est pour cela que les campagnes anti-tabac se multiplient.

Avant l’entrée de la cigarette électronique, ces campagnes n’avaient que peu d’effets étant donné que les substituts nicotiniques ne suffisaient pas aux fumeurs pour réussir leur sevrage tabagique. Depuis qu’elle est commercialisée à grandes échelles, le nombre de fumeurs diminue et cela ne risque pas de s’arrêter. En effet, grâce à elle, le sevrage devient beaucoup plus puisque le dispositif permet à la fois de soigner la dépendance nicotinique et la dépendance psychologique liée aux gestuels de la clope.

Et pour en revenir aux maladies engendrées par la cigarette, sachez que les risques que sa version électronique les entraîne à son tour sont très faibles.

Pourquoi on est-on aussi sûr ? Tout simplement parce que ces maladies sont causées par le goudron, le monoxyde de carbone, les gaz toxiques, les particules fines, … véhiculés dans la fumée de la cigarette. Et pour qu’il y ait production de fumée, la combustion reste une condition majeure. Et comme cette dernière est inutile chez la e-cigarette, ces substances toxiques demeurent aussi inexistantes ou à taux tellement faible qu’elles n’ont aucune incidence sur la santé.

Et si vraiment vous tenez à vous en assurer, il vous suffira de respecter la température de chauffe établie pour votre dispositif (entre 150 à 300°C) afin de ne pas atteindre les 800°C de la combustion. Pensez aussi à toujours bien remplir le réservoir d’e-liquide pour que la mèche soit toujours bien imbibée.

La cigarette électronique et le vapotage passif

Le vapotage passif est l’équivalent du tabagisme passif chez la cigarette. Cela se traduit par l’exposition des non-vapoteurs ou des non-fumeurs à la vapeur ou la fumée produite.

Il a été avéré que le tabagisme passif est tout aussi nocif que le tabagisme lui-même, les personnes exposées étant vulnérables aux substances présentes dans la fumée exhalée par le fumeur.

Dans l’univers du vapotage, même lorsque les personnes présentes sont exposées à la vapeur exhalée, elles ne risquent pas grand-chose étant donné qu’il s’agit seulement d’une vapeur d’eau aromatisée. Toutefois, il est conseillé de garder les enfants, les femmes enceintes et les personnes fragiles loin de cette vapeur si elle contient de la nicotine afin de réduire les risques de dépendance.