Le Maroc saharien et ses portes du désert

Pour un voyage, beaucoup optent pour un séjour à la plage, dans un parc national ou dans une métropole célèbre. Seuls les globe-trotters à la recherche d’aventure hors du commun penseront peut-être à explorer le désert du Sahara. Le Maroc constitue une contrée idéale pour vivre cette nouvelle expérience lors d’un voyage Afrique. Pour atteindre les étendues arides de sables, les touristes choisiront sûrementl’une des « portes du désert du Maroc », à savoir les villes de M’Hamid, de Merzouga et de Zagora.

Une visite autour de Merzouga

Merzouga est une bourgade qui rassemble différentes ethnies, dont les Berbères et les Arabes. Le village en lui-même ne possède pas de sites incroyables. Par contre, les environs méritent que l’on s’y attarde quelques jours. Par exemple, à dos de dromadaire, à pied ou en 4×4, les explorateursapprécieront certainement le calme de l’erg Chebbi. L’idéal serait de s’y rendre de bon matin, car le sablesemblechanger de couleur au rythme de soleil. À part cela, les touristes seront étonnés de rencontrer des flamants roses, des canards sauvages, des cigognes et bien d’autres oiseaux en allantau lac Srji, à quelques kilomètres de Merzouga. De surcroît, il est possible de découvrir les ruines de Sijilmassa qui constituaient une ancienne capitale économique du Moyen-âge. En outre, en ce qui concerne l’hébergement, les baroudeurs choisiront entre les nombreux bivouacs jalonnant les dunes sableuses et les multiples bonnes adresses du village.

M’Hamid, une autre destination pour atteindre le désert du Sahara

Le village de M’Hamid se situe à environ 7 h de route de Marrakech et à 5 h d’Ouarzazate. L’une des principales attractions touristiques de cette localité demeure l’immense erg de Chegaga. Ce dernier s’étend sur 40 km de long, 15 km de large et 300 m de haut. Ce site n’est accessible qu’en 4×4 ou à dos de dromadaire. À titre d’information, l’accompagnement d’un guide est conseillé pour toutes les sorties dans cette région. Par ailleurs, comme à l’Erg Chebbi, les voyageurs profiteront probablement d’un petit séjour dans le désert en logeant dans des khaïmas (tentes traditionnelles de nomades). De plus, les explorateurs y prendront peut-êtreun bain de sable qui apporterait des bienfaits curatifs. De surcroît, ils auront l’occasion de se rendre à l’oasis sacrée d’Oum Làalag ou au lac d’Iriki. Là, ils contemplerontdes gravures représentant des éléphants, des gazelles et des têtes de bœuf.

Zagora et la vallée de Drâa

La ville de Zagora siège près de la vallée de Drâa. Le parcours qui mène de Marrakech à cette localité constitue déjà une aventure mémorable à travers les sommets du Haut Atlas. La vallée regorge de paysage fantastique avec la rivière de Drâa et les palmiers-dattiers. Il faut préciser que cette région compte d’innombrables pistes où il serait aisé de se perdre. De ce fait, mieux vaut recourir aux services d’un guide. Une fois arrivés à Zagora, les explorateurs admireront certainement les Ksaar et les kasbah. Ce sont des villages fortifiés, les premières appartiennent à plusieurs familles tandis que les secondes à une seule famille.