La musicothérapie : une médecine aux milles vertus

Que serait la vie sans la musique ? Depuis la nuit des temps, l’homme a fait de la musique une source de divertissement, d’apaisement et de réjouissance, mais pas seulement. La musique fait partie de la culture d’un pays. Quel que soit l’instrument utilisé, le rythme ou la nature du son, la musique est tout simplement vitale pour les humains. La musique comme moyen thérapeutique est aussi une pratique qui ne date pas d’hier. Les psychologues utilisent le son pour soigner les personnes affectées émotionnellement ou ayant des troubles psychiques. Dans tous les cas, elle est source de nombreuses vertus…

La musicothérapie : une thérapie par le son

Faisant partie de la médecine traditionnelle, la musicothérapie est une médecine ancestrale pouvant guérir diverses maladies. En faisant jouer les sons et les rythmes, le guérisseur influe sur les émotions profondes et l’état d’esprit du malade. De ce fait, une séance de musicothérapie créer un bien-être immédiat chez le patient. Sur ce point, la musique est une meilleure thérapie pour les personnes affectées émotionnellement par certains évènements : un décès, un divorce, une maladie incurable, etc. En réalité, le champ d’applications de la musicothérapie est assez vaste. Suivez ce lien pour trouver un bon psy, spécialiste en musicothérapie.

Les pratiques anciennes

La musicothérapie fait partie des rites anciens de certains pays. En Asie par exemple, les moines tibétains ont l’habitude de réaliser un concert de bols chantants pour soigner des malades ou des personnes ayant l’esprit tourmenté. Tout comme ces sages, les chamans utilisent des tambours pour libérer une personne d’un problème spirituel. L’utilisation du son comme un moyen de guérison se fait toujours dans les contrées lointaines. Les amérindiens jouent par exemple de la flûte en bois de bouleau pour soigner le rhumatisme. La musicothérapie peut également soigner des maladies nerveuses et cardiaques. En Grèce antique, les médecins s’en servent pour calmer les personnes ayant des difficultés respiratoires.

La médecine vibratoire

Aujourd’hui, cette thérapie porte le nom de médecine vibratoire dans certains domaines qui traitent de problèmes neurologiques et psychiatriques. D’ailleurs en 2009, un récital a été composé pour les malades d’Alzeihmer. Un médecin chercheur, Oliver Sacks, spécialiste en neurologie a bénéficié lui-même du fruit de ses labeurs en se soignant par le biais de la musicothérapie. Il a retrouvé la mobilité de ses jambes  grâce à ses propres traitements. D’ailleurs, ce brillant médecin a même édité son livre « Musicophilia » qui relate les résultats de ses recherches.

Les pratiques actuelles

Aujourd’hui, la musicothérapie peut être une médecine à part entière ou un complément de thérapie. Ainsi, le son peut être émis par un instrument ou un support musical, mais chaque note, rythme et vibration sont étudiés pour chaque profil de patient et ses propres affections. La médecine vibratoire est également connue pour réduire les retards cognitifs. La musicothérapie est donc très efficace pour améliorer ses capacités de synthèse et de mémorisation des informations. Bien que la thérapie par le son puisse renforcer votre défense immunitaire, elle ne peut pas éliminer la présence de virus et de microbes dans l’organisme. De ce fait, son effet sur le corps peut varier en fonction de vos problèmes de santé. Quoi qu’il en soit, la musique comme un moyen de soigner vous affranchit des effets pervers des comprimés et vaccins.