Comment s’assurer du recouvrement de ses créances à l’étranger ?

Le recouvrement des créances est crucial pour toute société. Il permet, en effet, de maintenir une trésorerie saine, sans laquelle une entreprise ne pourra pas développer ses activités. Mais quand une dimension internationale vient s’y ajouter, il devient alors très complexe de garantir les recettes. L’absence d’uniformisation dans ce domaine peut rendre cette tâche particulièrement pénible, en plus de la barrière de la langue et de la spécificité des cultures.

Réclamer un paiement à l’étranger

Les recouvrements des créances à l’étranger sont des missions délicates qui nécessitent une bonne connaissance de la législation et du contexte économique de certains pays. Les pratiques locales et l’efficacité du système judiciaire sont aussi des variables à maîtriser.

Une injonction de paiement est initialement adressée au débiteur et vaut une reconnaissance de créance et une tentative de règlement à l’amiable est ensuite effectuée. L’entreprise peut également décider d’émettre des relances à l’encontre du débiteur ou demander l’intervention d’un huissier. Quand ces démarches ne donnent lieu à aucun résultat, intenter une action en justice est le dernier recours. Cependant, le recouvrement est régi par des règles et des particularités qui varient d’un état et d’une région à l’autre. Pour garantir le paiement, il est impératif de connaître la méthode la plus adaptée selon les usages et la juridiction du pays.

Le recours à la justice

Les procédures relatives à un recouvrement judiciaire sont souvent longues et couteuses. Elles sont utilisées en ultime recours après que toutes les relances à l’amiable n’aient donné aucun résultat.

Pour éviter d’entamer de longues démarches, les sociétés peuvent alors faire appel à un avocat international. Ainsi, après une étude du dossier, ce juriste va informer ses clients sur les stratégies à entreprendre. Ce spécialiste pourra notamment solliciter certaines structures extranationales.

Grâce à sa familiarité avec le système juridique et le droit international des affaires, cet expert sera en mesure d’effectuer la négociation d’échéanciers pour le règlement. Il pourra maximiser les chances de recouvrement à l’aide de sa connaissance des législations locales et des pratiques réelles sur le marché. De plus, certains contacts dont il dispose vont également permettre de trouver des solutions pour le remboursement des créances à l’étranger.