Comment réussir sa partie de chasse ?

Que ce soit pour photographier ou tirer sur l’animal, s’en approcher le plus possible est une étape cruciale pour la réussite de votre objectif. Mais, la pratique de la chasse n’est pas une activité qui peut se pratiquer du jour au lendemain. Cela exige de la préparation tant sur le plan physique que sur le plan technique et matériel. Que faut-il ainsi savoir pour pouvoir chasser efficacement et dégainer au bon moment ?

La chasse, l’art de la préparation

Plusieurs éléments doivent être maîtrisés pour pratiquer correctement la chasse. Parce qu’il s’agira essentiellement de s’approcher le plus près possible de la cible, à moins d’avoir un gros zoom ou un fusil à viseur ultra-performant (ce qui est interdit par loi), il sera important de s’y prendre dans les règles de l’art même si cela est une chasse de grand gibier en enclos.

Bien chasser commence ainsi par acquérir et cerner les bonnes bases de la chasse à commencer par la connaissance de l’arme. Bien connaître son arme est important pour pouvoir partir efficacement à la chasse. Se familiariser avec elle sera important et vous permettra de comprendre son comportement. Pour vous faciliter la tâche, choisissez une arme avec laquelle vous pourrez facilement vous adapter.

La chasse, l’art de la maitrise et de la patience

Le second élément sera plus technique et concernera la manière de tenir l’arme et de positionner le corps. Ces deux éléments sont fondamentaux pour ceux qui comptent ramener un gibier au campement. Le premier point pour un bon tir, c’est de bien épauler l’arme. Pour ce faire, la crosse du fusil doit être apposée sur votre joue. Vous devrez par la suite viser sans devoir ramener les yeux sur l’alignement du viseur, mais faire en sorte que ce soit la ligne de visée qui rejoigne la ligne de votre œil.

Ce second élément conduit également à la précision de tir. Parce que la chasse de grand gibier est le plus souvent un tir de précision sur une cible en mouvement, il faudra être en mesure de dégainer tout en étant en mouvement. Ce qui nous amène au troisième point.

Le troisième élément sera le positionnement des pieds. Deux options sont possibles. La première est de placer les pieds l’un devant l’autre et la seconde sera juste d’espacer les deux jambes pour obtenir une stabilité optimale. Le but du positionnement sera de concéder un mouvement libre permettant un mouvement sur un grand arc de cercle.