apporteurs d’affaires

Apporteurs d’affaires : mode d’emploi

Les apporteurs d’affaires sont devenus de plus en plus nombreux. En effet, cette activité à part entière a le vent ont poupe. Demandeur d’emploi, retraité, étudiant… toute personne ayant de compétences relationnelles peuvent exercer cette activité. Les domaines d’intervention de cet intermédiaire sont très larges. Il est rémunéré selon l’envergure du projet qu’il apporte à une entreprise. Si vous souhaitez vous lancer dans ce domaine d’activité, notre article vous explique en détail son mode d’emploi.

Qu’est-ce qu’un apporteur d’affaires ?

L’apporteur d’affaires joue un rôle d’intermédiaire : il met en relation une entreprise avec un client (prospect) à la recherche d’un produit ou service. En échange, l’intermédiaire obtiendra une commission ou rétribution forfaitaire définie dans un contrat. L’apporteur d’affaires est libre de travailler suivant ses disponibilités, il n’a pas de comptes à rendre à l’entreprise : son travail consiste à trouver une opportunité d’affaires, mais il ne s’engage pas en trouver et n’as aucune obligation de résultat. De même pour une entreprise à la recherche d’une nouvelle opportunité d’affaires : il n’est pas dans l’obligation de s’engager avec l’apporteur d’affaires. Ce dernier doit tout simplement garantir la solvabilité du client. En cas d’échec de collaboration, il ne n’aura pas tout simplement de commission.

Apporteurs d’affaires : comment trouver des clients ?

Que ce soit pour une activité après la retraite ou pour une première expérience professionnelle, devenir apporteur d’affaires est l’un des meilleurs moyens pour compléter son revenu. Pour pouvoir se lancer, il faut commencer par chercher un client. Pour en trouver, vous n’avez qu’à vous rendre sur internet. En effet, en ligne, il existe des plateformes de mise en relation entre les professionnels et les apporteurs d’affaires. Vous n’avez qu’à vous inscrire sur ces sites pour trouver des clients et monétiser votre activité. Pour mieux comprendre le concept, vous pouvez vous rendre sur : https://ressources.first2trade.com/spot-publicitaire-juin2019-b2b. Vous y trouverez toutes les informations utiles sur cette activité. Le pourcentage de commission obtenu par les apporteurs de projets est à définir dans un contrat. Plus la vente est rentable pour une entreprise, plus la commission est importante. Afin d’éviter tout mal entendu, il est conseillé d’établir une facture utilisée comme justificatif stipule une demande de paiement des commissions en contrepartie d’une mise en relation.

Différences entre les apporteurs d’affaires et les autres professions similaires

Courtier, agent commercial ou encore commissionnaire, ces trois métiers sont assez proches de l’activité des apporteurs d’affaires. Il ne faut pas confondre le rôle, le fonctionnement ainsi que les domaines d’intervention de ces professions.
• Agents commerciaux : pour pouvoir exercer son métier, ils doivent être mandatés par ses clients alors que les apporteurs d’affaires peuvent effectuer son activité sans besoin de l’accord de l’entreprise bénéficiaire.
• Courtiers : le courtage est une vraie profession tandis que l’apporteur d’affaires n’est qu’une simple activité (souvent considéré comme un complément de revenus).
• Les commissionnaires quant à eux travaillent pour son propre compte et pour le compte d’un commettant à la fois. Ce qui n’est pas le cas des apporteurs d’affaires qui ne travaillent pas pour le compte d’un commettant.